Au Pays d'Elles

du trauma de l’enfance à la conquête de soi : Ce secret que l’on retient en soi…

Le secret de Thalia

« Le poids de la famille est parfois lourd à porter. » Christian Jacq

Dans mon récit autobiographie, « Au Pays d’Elles, du trauma de l’enfance à la conquête de soi. » j’aborde de façon personnelle toutes les conséquences de l’inceste dans ma vie de d’enfant, d’adolescente et de femme.

Pour en revenir au sujet qui m’intéresse ici, les survivants de l’inceste portent tous en eux le poids énorme du secret, cette chose aux épines coriaces et à la perversité diabolique.

Parce qu’il permet d’enterrer l’horreur qui se trame au sein de la famille, qu’il fait mourir à petits feux l’élan vital de l’amour inconditionnel entre un enfant et ses parents, qu’il donne le sentiment de honte à celui ou celle qui le garde précieusement en lui, sans pouvoir sans délester ailleurs qu’à l’intérieur de son cœur, brisé, déchiré entre loyauté, peur et impuissance.

Je parle ici de l’inceste perpétré d’une figure parentale sur un enfant, l’inceste pouvant aussi concerner les autres membres de la famille.

Je parle du secret d’Elles, les victimes, du secret de l’enfance, du secret de l’adulte devenu grand mais si petit à l’intérieur avec son secret.

Je parle au nom d’Elles, les victimes d’inceste, ce mot qui à lui seul constitue le secret.

L’Inceste : un secret si bien gardé

« Dans mon grand monde de femme, il y a cette fragile enfant qui pleure dans son tout petit monde. » Thalia Remmil

Les coupables feront toujours tout pour vous empêcher de parler. Toutes les stratégies sont bonnes tant qu’elles peuvent bâillonner l’esprit, le corps, le cœur.

L’art de la manipulation mentale des prédateurs est subtil. Et c’est tellement facile de s’attaquer aux âmes vulnérables de l’enfance. Un enfant ne souhaite qu’une seule chose au départ de sa jeune vie : l’amour de sa mère et de son père. Cet enfant redoublera d’efforts pour se faire aimer au péril de sa propre existence. Les mécanismes de survie se mettent en place. Le mensonge prend la forme d’un secret entre un père et sa fille ; entre un beau-père et la fille de sa femme ; entre une mère et son fils…

  • Chutttt, ne le dis à personne. C’est notre secret d’amour
  • Dis Papa, c’est quoi l’amour ?
  • C’est ça, ma chérie.

C’est ainsi que je pose la question plus tard au travers de Mèl, l’héroïne de mon 3ème roman :

  • Dis Maman, c’est quoi l’amour ?

Voici comment s’infiltrent sournoisement les dysfonctionnements qui vont prendre place doucement mais de manière diabolique, et vont rendre l’existence d’une victime d’inceste infernale. Par les chemins tortueux de l’amour biaisé et du secret si bien gardé.

L’Inceste : un secret qui se perpétue

« Les mécanismes de l’emprise s’installent, lorsque fragile, nous offrons à l’autre la clé de notre esprit. » Thalia Remmil

Voilà comment l’on devient une proie. Par les incidences de l’amour biaisé qui ouvrent les portes à l’emprise émotionnelle.

Pour qu’il y est une relation d’emprise, il faut être deux qui s’imbriquent dans une danse qui vue de l’extérieur est harmonieuse. Tous les mécanismes mis en place lors du traumatisme de l’inceste et des abus sexuels, sont le socle qui ouvre la voie à cette relation. Un prédateur ne s’intéressera jamais à une personne qui ne lui offre pas l’opportunité du contrôle coercitif et l’emprise psychologique.

Je vous conseille les vidéos de « L’audace d’être soi » qui explique de manière simple tous les sujets qui tournent autour de l’emprise, de la manipulation mentale, des relations toxiques. Elle aborde beaucoup de sujets passionnants comme le syndrome du déficit d’amour de soi dans les familles dysfonctionnelles, l’attachement dysfonctionnel, le syndrome de Stockholm, l’auto-sabotage… tous ces sujets que j’aborde aussi dans mon récit autobiographique.

 

L’inceste : Un secret qui peut tuer

« Ce qu’il y a d’ennuyeux dans l’amour, c’est que c’est un crime où l’on ne peut pas se passer d’un complice. » Charles Baudelaire

L’inceste est un sujet grave qui touche énormément d’enfants, beaucoup plus que les chiffres révélés. L’inceste représente la plus grosse partie des violences faites aux enfants, c’est dire l’importance de ce fléau. Les chiffres sont faux tout simplement parce que les enfants victimes d’inceste restent avec leur secret bien gardé, et la peur de le dévoiler. C’est une sorte de pacte qu’ils ont fait avec le parent responsable, un pacte d’amour avec le diable. L’enfant ne sait pas qu’il s’agit d’un pacte diabolique… qui peut tuer.

Oui, l’amour peut tuer.

Quand le complice de ce jeu pervers est le premier amour de sa vie, père, mère, cet amour peut tuer, à petites doses inséminées. C’est le bon mot « inséminer ». Pour rendre fécond le terrain avec des méthodes stratégiques de manipulation. Tout commence ici. Une personne qui n’a pas eu l’esprit miné par les jeux pervers de domination malsaine dans son éducation ne devient pas une personne à ce point fragilisée, à ce point de non-retour qui en fait une petite chose qui va se laisser piétiner.

J’ai été cette petite chose. Longtemps. Très longtemps. Trop longtemps.

C’est la vie, me direz-vous. Oui, c’est ainsi que je souhaite regarder ce parcours qui est le mien, femme convaincue, engagée au travers de mes écrits dans la cause féministe et contre toute sorte de violences faites aux enfants et aux femmes.

Mes traumas m’ont façonnée, mon hypersensibilité m’a construite telle un vague à l’âme tacheté de minuscules étincelles ; on me reproche de ne pas être linéaire, voire d’être instable. Personne ne sait combien il me faut sans cesse m’adapter, me sur-adapter depuis mes premières années. Combien il m’a fallu déployer de mécanismes de survie pour ne pas sombrer totalement. Le sentiment de non-existence a été comme une seconde peau. J’avais pourtant une belle énergie et beaucoup d’amour à donner, comme étouffés de souffrance intérieure.

Il règne autour de cette violence intra-familiale un climat de d’abus de pouvoir, d’abus de confiance, de trahison, un climat d’insécurité permanente qui oblige à un état de vigilance permanente, et c’est très fatigant. L’enfant grandit sans pouvoir se défendre d’actes dont il prendra conscience plus tard de leur gravité. L’inceste est un meurtre psychique dont les répercussions sur le corps peuvent conduire à des maladies, qui si elles sont somatiques au départ, peuvent finir par devenir réelles, handicapantes voire mortelles.

L’inceste est un secret car il est un tabou social et familial ; le révéler touche à la cohésion familiale, au risque de briser la famille. Ne pas le révéler, c’est prendre le risque de mourir à soi, totalement.

J’ai fait le choix de la révélation, j’ai fait le choix de renaître à moi-même.

L’inceste : un secret qui n’est plus un secret, que je vous livre, et qui délivre

« La délivrance du poids du silence est comme un envol… un bruit fracassant. La clé qui ouvre à l’amour. » Thalia Remmil

Il fait beaucoup de bruit ce secret de famille lorsqu’il ose se frayer un chemin vers la vérité.

Lorsque j’ai enfin osé mettre les bons mots sur ce qu’a été mon enfance, la réponse des principaux responsables a été au-delà de ce que j’aurais pu imaginer. « Pourquoi tu remues la merde ? ça pue… »

Oui effectivement, ça pue.

Vous avez là toute la dimension dramatique de la scène qui se joue au sein des familles incestueuses. Tout le monde sait que tout ça n’est qu’un tas d’immondices et tout le monde préfère ne pas voir ni sentir l’odeur pestilentielle qui s’en dégage.

Mais ce n’est pas parce que vous allez déranger tout le monde avec ce tas d’ordures qu’il ne faut pas le jeter hors de vous, loin, le plus loin possible et peu importe la manière même si elle est fracassante…pour les autres.

Parce que les complices de votre histoire sordide doivent aussi assumer leur responsabilité, et que les vrais responsables du mal engendré doivent payer…un jour ou l’autre. N’y voyez aucun désir de vengeance. Uniquement la justice et la délivrance de cette prison impitoyable dans laquelle l’enfance a été faite prisonnière.

La seule clé qui puisse ouvrir les portes de l’amour est là, dans cette délivrance. C’est en tout cas ce que je pense, et ce que mon propre cheminement vers la liberté d’être me permet de penser.

Thalia Remmil

Les 5 premiers Chapitres Gratuitement sur votre boite email



Instagram